L’itw d’un conducteur de train

Suite au succès rencontré par notre article A bord d’un « p’tit gris », on a décidé de prolonger notre plaisir en obtenant une interview dudit conducteur (qui restera anonyme, mais promis ce n’est pas un fake !)

Voici donc en quelques mots les réponses à nos questions…

1) Tu exerces ce métier depuis combien de temps?

J’exerce ce métier en tant que conducteur de ligne (avec voyageurs) depuis 5 ans. Auparavant j’étais conducteur de trains sans voyageur pendant 7 ans, ce qui consiste à conduire des trains pour les emmener du dépot à la gare ou sur un lieu de garage. J’ai débuté à la SNCF en tant que remiseur dégareur (plus communément appelé jockey). Cela consiste à déplacer les trains à l’intérieur d’un dépot sans autorisation de rouler sur les voies principales. Pour ma part, je conduisais les TGV atlantique au dépot de Montrouge entre les differents ateliers et les préparais au service commercial (à la route).

2) Pourquoi ce choix?

Auparavant je travaillais pour une PME qui rencontrait des difficultés économiques, et la naissance de mon premier enfant m’a poussé à chercher un emploi stable avec possibilité de carrière.

3) Comment devient-on conducteur de train?

Tout d’abord, il faut être retenu par le service de recrutement et passé cette première étape, réussir une batterie de test psycho, culture générale, médicale. Le recrutement m’a pris environ 10 mois entre tous les RDV. Ensuite pour devenir conducteur il faut à nouveau passer des test psycho et médicaux afin de pouvoir suivre la formation qui dure un an. Elle consiste à apprendre le fonctionnement des trains, la circulation, les réparations et sécurité des circulations. Le dépannage est une notion primordiale ainsi que la sécurité des clients. Plusieurs modules sont passés durant la formation avec exigences de note supérieur à 12/20 et en deçà un blâme et expulsion de la formation si les résultats ne sont pas satisfaisants. Pour une école de 12, moins de la moitié sont présentés à l’examen final.

4) Aux commandes d’un train, quel est ton meilleur souvenir ?

Pas de souvenir particulier, le plaisir de temps à autre de voir des clients me remercier parce que j’ai passé des annonces ou rattraper le retard.

5) Quel est le pire ?

Ils sont nombreux surtout lorsque mon train et en panne en pleine voie avec des clients qui attendent pour se rendre au travail ou ailleurs.

6) Qu’est ce que tu crains le plus?

Rien. Ou peut être qu’une personne se jette sous mon train !!

7) Ton métier finalement c’est quoi?

Un métier où on croise énormément de monde mais où on est finalement seul tant dans la conduite que le soir lors des découchers.

Une exaspération de voir les clients tous les jours qui veulent absolument tous monter dans le train par la même porte alors que cela les retarde plus qu’autre chose, les habitudes immuables !!

J’aime bien les clients râleurs et ils sont nombreux ! Mais une fois que je leur ai expliqué les principes de fonctionnement des trains et des circulations, ils comprennent que nous les conducteurs sommes dans la même galère qu’eux en cas de problèmes !

Et en prime quelques photos…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Restez en contact avec la newsletter parlote, sur https://twitter.com/nanouparlote et sur http://www.facebook.com/Parloteparisienne.

Publicités

Une réflexion sur “L’itw d’un conducteur de train

  1. Pingback: Mort du p’tit gris | Parloteparisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s