L’itw de Gérard Planchenault, photographe

Je vous ai fait partager quelques photos de ce photographe de talent sur parlote (et notamment tout dernièrement, celles de Paris en noir & blanc dont je suis particulièrement fan ici et ). Et comme promis, voici maintenant son itw rien que pour nous !
1) Comment définirais tu ton métier?
Une maitrise technique pour traduire ma perception du monde en photographie. Et cela indépendamment du sujet que je puisse être amené à traiter.
Et le Pourquoi je souhaite faire une photo précède toujours le Comment je vais la faire.
2) Tu es photographe formateur, ça consiste en quoi?
Je préfère le mot animateur au mot formateur. Animer implique en effet un lien étroit avec la vie, avec le mouvement. Et l’acte photographique s’inscrit bien au cœur de la vie.
Mon rôle consiste à aider les photographes à préciser leur intention photographique. Et à choisir avec eux les outils à mettre en œuvre pour traduire cette intention en photographie.
3) Tu as été photographe de sport, tu as fait du reportage, de l’humain, beaucoup de voyages, est ce qu’on adapte la photo ou le photographe?
Photographier consiste toujours, et indépendamment du sujet, à  choisir un point de vue, un cadrage, une composition, une qualité d’éclairage, une vitesse, une ouverture de diaphragme, la couleur ou le noir et blanc etc.
Le photographe s’adapte au mieux, où qu’il aille et quoiqu’il fasse, aux conditions de travail qui lui sont proposées et cela pour rester maître de son écriture photographique.
4) Où va ta préférence parmi ces différents sujets?
Je continue d’être un photographe assez éclectique. Je passe volontiers de photographies à New York à celles des aurores boréales, des éruptions volcaniques en Indonésie à un sujet sur les voitures de collection ou encore d’un sujet en kayak de mer au Groenland à une séance de studio avec des danseurs.
5) Ton plus beau souvenir sportif? humain? voyage?
Ils sont beaucoup trop nombreux pour en privilégier un seul. Mais tous ont en commun d’avoir vu naître, au-delà des images réalisées, de belles et authentiques amitiés.
6) Comment s’adapter à toutes ces nouvelles technologies?
Un seul mot, travailler, étudier, faire son apprentissage encore et toujours ! Les technologies évoluent sans cesse et le photographe doit impérativement accompagner ce mouvement. C’est une condition impérative pour rester compétitif.
7) Ta plus grande fierté?
Avoir participé à la création de Si on rêvait avec Erik Orsenna et Hélène Voisin. Cette association s’est donnée pour mission d’associer photographie et écriture. Les enfants hospitalisés dans 30 hôpitaux européens reçoivent des photographies qui leur ouvrent les portes de l’évasion et du rêve. Et, avec leurs institutrices, ils traduisent leurs rêves avec leurs mots. Si on rêvait est ma « nécessité d’intérieure » depuis 1998.
8) Ta plus grosse déception?
Avoir toujours été amené à faire des choix bien difficiles entre vie personnelle et vie professionnelle. Avoir été écartelé entre l’amour de sa petite famille et l’attrait de l’aventure et du voyage.
9) Et si on veut des vraies conseils de pro on va où et ça nous coûte combien?     
La Nikon School est une des possibilités offertes. De nombreuses formations y sont proposées et la Nikon School bénéficie d’un agrément ministériel pour les différentes prises en charge proposées par les entreprises.
Pour en savoir plus c’est par ici !
10) Des envies/projets?
2013 va voir naître de nouveaux voyages photographiques. En Éthiopie pour vivre au cœur de l’activité volcanique et en Laponie pour s’émerveiller du spectacle irréel des aurores boréales. Avec le souhait de vivre intensément ces instants d’exception avec les photographes et de continuer de les aider à les traduire en images.
Merci merci pour ces jolies réponses et ces magnifiques photos que tu me permets de partager sur parlote. Et à bientôt (à coup sûr) pour de nouvelles images, toujours plus belles.
Et pour avoir un aperçu des photos diverses et variées, son site internet c’est par ici !
Publicités

2 réflexions sur “L’itw de Gérard Planchenault, photographe

  1. Pingback: Best of – Janvier 2013 | Parloteparisienne

  2. Pingback: L’itw de Romain Rochat, photographe (mais pas que…) | Parloteparisienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s