Pas son genre

Pas son genreSortie en salle le 30 avril 2014

Réalisé par Lucas Belvaux
Avec Emilie Dequenne, Loïc Corbery, etc

Une prof de philo parisien, grand calme intellectuel et une mère célibataire coiffeuse à Arras peuvent-ils tomber amoureux? Ces deux là peuvent-ils former un couple?

Voilà la question posée par Lucas Belvaux dans son dernier film.

Clément, charmant célibataire parisien est muté dans un lycée d’Arras et fait la connaissance de Jennifer, jolie coiffeuse souriante. Un monde sépare ces deux là, lui est un vrai intellectuel parisien, écrivain philosophe issu d’une famille bourgeoise, lecteur de Zola, Kant et Proust et refuse d’avoir des enfants, elle a un petit garçon prénommé Dylan, est fan de Jennifer Aniston, de karaoké le samedi soir et de presse people.

Lui enchaîne les histoires intenses sans s’engager, elle attend le grand amour qui chamboulera sa vie. Malgré ça, au fil des rendez-vous, une histoire s’installe entre eux. Mais une histoire, est-ce de l’amour? Leur histoire est-elle ponctuée de sentiments réciproques?

Le film parle d’amour, de sentiments, d’engagement, de désir, de trouble, de doute.

Les Inrocks résument bien ce déluge de questions : « Les intentions de la pétulante Jennifer sont vite affichées : elle a besoin d’aimer, elle a envie d’aimer, elle aime Clément. Lui est beaucoup plus retors. Considère-t-il Jennifer comme un coup ? Un passe-temps pour tuer l’ennui de la province ? Une idiote à éduquer ? Une proie à manipuler ? Un cobaye pour son prochain bouquin de philo ? Ou l’aime-t-il aussi un peu, beaucoup, tout en ayant peur de s’engager ? »

En filigrane, des questions auxquelles le spectateur prendre soin d’apporter sa réponse : peut-on aimer en étant si différents ? Peut-on être heureux sans être amoureux ? Peut-on vivre à deux quand on refuse l’engagement ?Doit-on aimer un homme qui ne veut pas s’engager ?

Lucas Belvaux met tout cela en scène avec douceur et donne aux deux acteurs de sublimes rôles qui font la réussite de ce très bon film.

Un coup de cœur.

Publicités

2 réflexions sur “Pas son genre

  1. Je me suis toujours dis que j’irai le voir en voyant la bande annonce, et entre temps j’ai opté pour d’autres films, mais ta critique me pousse à le remettre en haut de ma liste !

    • Ah oui, remets le en haut de ta liste, le sourire de Loïc Corbery en vaut le coup ;-)
      Le film pousse à réfléchir et est franchement beau. Moi j’ai vraiment beaucoup aimé. Hâte de lire ta critique (mais oui tu vas y aller !!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s