24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi

24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan HalimiSortie en salle le 30 avril 2014
Réalisée par Alexandre Arcady
Avec Zabou Breitman, Pascal Elbé, Jacques Gamblin, Sylvie Testud, etc
Difficile de parler de ce film tellement il prend aux tripes. Pas besoin de vous raconter « l’histoire », on la connaît tous, chacun d’entre nous l’a vécue avec douleur à l’époque. Et c’était il y a 8 ans déjà.

Cette monstrueuse affaire du gang des barbares, l’affaire Ilan Halimi, a fait l’objet de deux livres, le 1er écrit par Ruth Halimi « 24 jours, la vérité sur la mort d’Ilan Halimi » mis en scène par ce film, et le 2nd écrit par Morgan Sportès « Tout tout de suite » . Les deux livres abordent l’affaire sous deux angles différents, forcément. Le 1er, raconté de l’intérieur par la maman d’Ilan, le 2nd s’attache à l’enquête elle-même. J’ai lu le 2nd, qui fera apparemment l’objet d’un autre film mis en scène par Richard Berry.

La lecture du calvaire qu’à vécu Ilan pendant ces 24 jours est dure, le plus souvent insoutenable. Le visionnage du film est aussi difficile, parfois plus poignant parce qu’il met des visages, des silences, des larmes sur sur une souffrance insoutenable.
Le film met en avant la folie et la haine sans limite d’un homme, Youssouf Fofana, le « cerveau » (le mot est tellement mal choisi, si cet homme avait été doté d’un cerveau en état de fonctionnement, Ilan serait encore en vie) mais aussi la méchanceté, la bêtise, la noirceur et la perversité de ses complices.

On vit l’enquête pas à pas avec la famille d’Ilan, on doute, on pleure, on sursaute à chaque sonnerie du portable, on retient son souffle, comme pour retenir la vie d’Ilan. C’est dur, terrifiant, foudroyant et terriblement poignant. On est atterré et/ou surpris par les méthodes de la police (la salle a poussé des cris à plusieurs reprises). Pour résumer, on vit chaque minute intensément, avec douleur et compassion.
L’interprétation de Zabou Breitman et Pascal Elbé (que j’apprécie tout particulièrement) est sublime. On imagine aisément à quel point ce film a du être difficile à vivre, combien ça a du les secouer. Le résultat est à la hauteur du travail et de l’émotion qui ont sans doute été les leur.
Préparez-vous si vous allez voir ce film (que je fais plus que vous conseiller), c’est dur et on n’en ressort pas tout à fait indemne. Mais il faut savoir, connaître cette histoire, que plus personne ne laisse jamais une telle ignominie se reproduire.
Publicités

6 réflexions sur “24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi

    • Merci… Le film vaut vraiment le détour quand même mais effectivement c’est très dur. Je n’avais pas lu ce livre alors difficile de bien te conseiller. Mais c’est qu’on en ressort totalement bouleversé…

  1. J’aimerais voir le film mais je sais que je ne peux pas je ne veux pas voir le calvaire de ce jeune homme. Cette affaire m’a tellement secouée, aujourd’hui encore je pense à lui, à Ilan, à sa maman, sa famille…Revivre ça, c’est au-dessus de mes forces.

    • Je comprends. J’ai hésité moi aussi, parce que ça m’avait bouleversé à l’époque. Et encore aujourd’hui. Le film ne raconte pas l’enfer vécu par Ilan mais plutôt l’histoire vécue par sa mère. Ses doutes, peurs et son chagrin. C’est aussi ce qui fait la dureté de ce film, imaginer le calvaire de cette maman tuée elle aussi avec son fils, à petit feu. Bref, je ne te donne pas envie d’aller le voir et je comprends très bien. D’ailleurs dans la file d’attente certaines femmes disaient qu’elles n’étaient pas certaines d’être capables de rester jusqu’au bout…

  2. Tu donnes envie d’aller voir ce film et je suis certaine qu’il est bon mais je n’ai pas le courage de le voir…C’est important d’avoir fait un film sur cette affaire, pour que personne n’oublie que ça peut se reproduire n’importe quand si on n’est pas vigilants et fermes avec ces criminels…

    • Je suis tout à fait d’accord. Il fallait écrire ces livres et faire ce film pour que l’histoire continue de glacer le sang et que cela bouscule, pour que l’histoire ne se répète pas. Et puis c’est aussi un hommage à Ilan, à sa vie et à sa famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s